Tous menteurs ?

– Le mensonge ?

– Oui, jeune homme, le mensonge, c’est-à-dire l’affirmation de ce qu’on sait être contraire à la vérité. Le mensonge qui empoisonne la vie, qui fait du mal à celui qui l’entend aussi bien qu’à celui qui le prononce. Or, la plupart des gens mentent plusieurs fois par jour. Certains le font en permanence. Ils en ont tellement pris l’habitude qu’ils ne s’en rendent même plus compte.

– À ce point ?

– Oui, à ce point. Tout le monde ment. Toi aussi. D’ailleurs, tu m’as menti.

– Moi ?

– Oui, plusieurs fois. Tu m’as menti la première fois où on s’est vu en me disant que tu ne voulais pas t’asseoir…

– Mais…

– Tu m’as menti la deuxième fois en me disant que ce n’était pas volontairement que tu avais attendu trois jours avant de revenir…

– Mais…

– Tu m’as menti la troisième fois, en me disant que tu avais des devoirs pour écourter notre entretien.

– Non mais…

– Et tu viens de me mentir en disant que jusqu’à aujourd’hui tu m’appelais « le vieil homme », alors que tu m’appelais « le vieux ».

– …

– Tu veux que je continue ?

– Non… J’ai compris.

– Et aujourd’hui, avant de venir, je suis sûr que tu as menti au moins une bonne dizaine de fois.

– Dix fois ! Mais à qui ?

– Réfléchis, pense aux gens que tu as vus.

À qui avais-je bien pu mentir ? Ah, oui… À la prof de physique, quand j’avais dit que j’avais fait mon devoir, ça c’était vrai, enfin c’était vrai que c’était un mensonge. Même si nous avions tous menti, et que la question était collective. En dehors de ça, pas d’autre mensonge ? Ah, si. J’avais menti à Marjorie peut-être, enfin sûr même, quand elle m’avait demandé le matin si je savais comment convertir un fichier image et son pour un transfert entre nos deux appareils, qui n’avaient pas le même système. J’avais dit non, parce que ça m’embêtait de faire la manipulation pour elle, mais ce n’était pas vrai. Bon, ça ne faisait que deux. Ah, non ! Quand j’avais dit à ma mère que je déjeunais chez Greg, c’est sûr que ce n’était pas vrai non plus. Nous étions au vidéo-snack. Bon.

Greg, en tout cas, je ne risquais pas de lui mentir ! On se disait tout ce que l’on pensait l’un et l’autre, et c’est pour ça que l’on était si copains. Alors lui mentir ? À Greg ? Impossible ! Non. Quoique…

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Joëlled (mercredi, 02 novembre 2016 18:44)

    Personnellement j'aime bien mentir... Mais uniquement pour la bonne cause. Le Père Noël, les compliments qui font plaisir, une attitude enjouée face à la maladie d'un proche...

    « Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »

    William Shakespeare, extrait de "Comme il vous plaira"

  • #2

    PY (vendredi, 04 novembre 2016 22:37)

    Là, ce n'est plus du mensonge, mais du grand art, chère Joëlle (je parle de vous, pas de Shakespeare) ! J'arrive d'Alger, où nous avons goûté la vérité des mots.

  • #3

    Adu2004 (vendredi, 25 novembre 2016 20:54)

    Mentir,c'est bien...mais que pour de très bonnes raisons

  • #4

    PY (samedi, 26 novembre 2016 08:25)

    Mentir, ça réduit et ça fait du mal. À n'utiliser qu'en cas de circonstances exceptionnelles. On pourrait, très progressivement, apprendre aux gens à se libérer des mensonges. Il faudrait un master en 5 ans, au moins…