Aphorismes

Pierre-Yves Roubert - Les mots qui gagnent - Brive

 

Poids des paradoxes, difficultés du quotidien, pouvoir des mots, émerveillements, air du temps…, quelques mots choisis et agencés avec soin nous aident à percevoir des vérités cachées ou des réalités oubliées.

 

© Pierre-Yves Roubert. Tous droits réservés.

 

20 novembre 2020

Le pouvoir des zéros

 

1100 pour 100 000, ça frappe, ça fait peur. 1,1 %, c'est la même chose, mais c'est ridicule, insignifiant. C'était pourtant le taux maximal de contamination par le Covid, en France, au début du deuxième confinement. Taux de contamination, pas de malades, pas d'hospitalisations, encore moins de mortalité.



 

13 novembre 2020

Éclairante

 

Une femme est constante, un homme est dilettante.



 

6 novembre 2020

I have a dream

 

L'exemple donné par le chef était si détestable – mensonges, égoïsme, caprices, vulgarité, nullité – qu'on n'effacera pas les dégâts en quelques mois. Mais en se débarrassant, dans la difficulté, du pitoyable psychopathe qu'elle avait envoyé à la Maison Blanche, l'Amérique redonne vie au rêve qu'elle incarne pour tous les hommes en quête de liberté.



 

30 octobre 2020

Winston et Charles

 

Imagine-t-on Churchill et de Gaulle confiner ? Les dirigeants ont changé, mais c'est surtout le courage des populations qui a disparu.



 

23 octobre 2020

Le moment

 

En politique, au travail, en amour, vaut-il mieux trop tard que jamais ? 



 

16 octobre 2020

Inhumanité

 

On pouvait le redouter, c’est arrivé. Comme au printemps, les médecins, les médias, l’opinion, donc le gouvernement et les administrations (dans cet ordre), privent les malades en fin de vie de la personne la plus chère à leurs yeux, de leur seul réconfort, de leur dernière raison de vivre. Alors que les aide-soignantes, les infirmières, les médecins, les femmes de ménage, les livreurs, entrent dans les hôpitaux et les ehpad chaque jour après avoir été dans les transports, les magasins, les familles ; et que d’innombrables surfaces potentiellement contaminées pénètrent à l’hôpital chaque jour : plateaux, emballages, sacs, appareils, téléphones… On peut donc douter de la pertinence scientifique de la mesure ; on ne peut douter qu’il s’agit d’un acte de torture mentale, qui un jour fera honte à l’humanité. 



 

9 octobre 2020

Fondamentaux

 

C'est bien beau de faire savoir ; encore faut-il savoir, et faire.



 

2 octobre 2020

Paradis perdu

 

De 1950 à 2000, il n'y avait pas trop de monde, il ne faisait pas trop chaud, et les méchants n'avaient ni infos ni réseaux.



 

25 septembre 2020

Phares dans la nuit

 

Penchés sur les insignifiances, même en marchant, des tas d'hominidés urbains s'isolent et se rabaissent. Dominant la masse, quelques sapiens, hommes et femmes, continuent à évoluer tête droite en souriant au monde.



 

18 septembre 2020

Précaution régression

 

Refusant la 5G, les frileux voudraient cesser d'avancer parce qu'on ne sait pas tout des conséquences d'une innovation. Mais Christophe Colomb, Louis Pasteur, Albert Einstein, Alan Turing, Neil Armstrong, Steve Jobs, ne savaient pas ce qu'ils allaient trouver. On cherche, on crée, l'humanité progresse, précisément parce qu'on risque et qu'on expérimente.



 

11 septembre 2020

Calamités

 

Indignation, suspicion, accusations systématiques contre les gouvernements et les élus : Anne-Sophie Lapix, Caroline Roux, Élise Lucet, Léa Salamé – « journalistes » du service public – figurent parmi les principales propagatrices du populisme. 



 

4 septembre 2020

Absurde

 

Bordeaux, 3 septembre 2020, 19 h 30. Dans les rues, chaque humain porte un masque. Aux terrasses des cafés – au moins 200, 50 convives en moyenne, soit 10 000 personnes dehors dans le centre ancien – aucun masque, alors que tout le monde se serre, se touche, parle, rit, souffle, respire, postillonne, boit. 



 

28 août 2020

Dangers du conformisme

 

Un petit rosé vaut tous les grands Bordeaux.



 

21 août 2020

Bol

 

Célébrité politique, renommée artistique, richesse économique : 9 fois sur 10 les circonstances, pas le mérite.



 

14 août 2020

Angoisse

 

Tous ces hommes, mon dieu, tous ces hommes. 



 

7 août 2020

Dureté de la glace

 

Elle est si dure à accepter qu'on ne se la dit même pas à soi-même, la vérité. 



 

31 juillet 2020

Parleurs

 

Je suis partagé quant aux concours d'éloquence : c'est un atout de savoir parler de différents sujets ; c'est un problème de pérorer sans souci ni de vérité ni de sincérité. Qu'on pense aux avocats, aux agents immobiliers, aux assureurs, aux médecins, entre autres aigrefins. 



 

24 juillet 2020

Trois lettres qui nous étouffent

 

RTT. Tant qu'ils « récupéreront » le temps de travail, les salariés français, seuls au monde, s'appauvriront et se feront dépecer par ceux qui bossent avec cœur et envie.



 

17 juillet 2020

Dépendance

 

Ce sont les sages, pas les égoïstes, qui se suffisent à eux-mêmes.



 

10 juillet 2020

Dream

 

Notre rêve à tous ? Vieillir.



 

3 juillet 2020

Covid

 

On n'a pas mis l'humain avant l'économie, mais la mauvaise conscience avant l'intelligence, la peur avant le courage, le mensonge avant la vérité. 



 

26 juin 2020

Anomalie

 

Est-il possible qu'un individu au sein d'une espèce ne reconnaisse pas ses semblables et veuille leur échapper ? Je peux citer un exemple.



 

19 juin 2020

Violence manifeste

 

Il aurait été sage d'interdire les manifestations dans un pays démocratique, surtout quand la majorité de la population accepte la violence des manifestants et refuse que la police fasse son travail de maintien de l'ordre.



 

12 juin 2020

Surveillance

 

Ce n'est pas l'État qui surveille la population, mais la population qui surveille l'État, le juge et le condamne, sans écoute et sans preuves.



 

5 juin 2020

Comme de chemise

 

Rien n'est plus important que de savoir changer d'avis, signe que l'on sait entendre des arguments et tirer profit d'une observation. Il n'y a pas de progrès personnel et collectif sans cette reconnaissance de l'erreur quand elle est manifeste.



 

29 mai 2020

Obscurantisme

 

Depuis trois ans que l'opinion fonctionne à l'émotion et à l'indignation, la réalité, la raison et la vérité ne peuvent rien contre les croyances et la volonté de croire. En termes d'intelligence, nous sommes revenus au Moyen Âge ; la Renaissance, les Lumières et la science ont été anéanties.



 

22 mai 2020

Ça va ?

 

Non, ça ne va pas. Désespéré du présent (souffrances causées aux enfants, aux pauvres et aux vieux, opinions totalitaires) et inquiet de l'avenir (effondrement économique et violence sociale), je n'arrive plus à répondre « ça va ».